Tout savoir sur l’assurance vie

Tout savoir sur l’assurance vie

L’assurance vie n’est pas un placement que l’on reçoit uniquement en cas de décès comme le pense la majorité des gens. C’est un contrat qui regorge de multiples fonctions. Il peut permettre aux personnes qui veulent épargner, de bénéficier d’un complément sur leur retraite. Si vous souhaite effectuer un investissement, il peut également vous être très utile. C’est aussi une très bonne alternative si vous souhaitez assurer la survie de votre famille ou effectuer librement un transfert d’héritage.

Elle est appréciée par la plupart des français mais beaucoup restent très sceptiques et se posent de nombreuses questions sur l’assurance vie. Dans cet article nous vous ferons une présentation approfondie sur l’assurance vie en répondant aux questions suivantes : qu’est-ce qu’une assurance vie ? Comment fonctionne une assurance vie ? Pourquoi souscrire à une assurance vie ? Qui peut souscrire à une assurance vie ? Quels documents faut-il fournir pour bénéficier d’une assurance vie ? Comment souscrire à une assurance vie ?  Quels sont les avantages et inconvénients d’un contrat d’assurance vie ? Combien peut-on gagner dans un contrat d’assurance vie ? 

1. Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

L’assurance vie est un contrat entre un souscripteur et une agence d’assurance. Ici, le souscripteur fait un placement d’épargne selon le contrat choisi et en contrepartie, l’assureur s’engage à reverser au souscripteur un capital ou une rente si ce dernier est toujours en vie ou au bénéficiaire (héritier) que le souscripteur aura librement choisi.

Cependant il est important de noter ici qu’il existe trois types d’assurance vie parmi lesquelles nous avons : 

  • L’assurance vie en cas de vie : Dans ce type de contrat, l’assuré ou le souscripteur est le seul à pouvoir bénéficier des garanties du contrat et en cas de décès le contrat prendra fin.
  • L’assurance vie en cas de décès : Ici, les bénéficiaires sont les membres de la famille de l’assuré ou un héritier préalablement choisi par ce dernier.
  • L’assurance vie mixte (vie ou décès). Ici tant que l’assuré est vivant, il sera le seul bénéficiaire du contrat et en cas de décès de ce dernier, l’assurance sera reversée aux membres de sa famille ou à un héritier désigné par l’assuré.

La durée minimale d’un contrat d’assurance vie est de 3 ans et peut s’étendre sur 8 ans ou sur plusieurs années selon le type de contrat choisi. Il peut être renouvelé autant de fois que le souscripteur le voudra.

2. Comment fonctionne une assurance vie ?

Pour la souscription d’un contrat d’assurance vie, nous avons besoin de la présence d’un souscripteur, d’un assureur et d’un bénéficiaire. Lors de la souscription d’un contrat d’assurance vie en cas de vie, le souscripteur qui est celui qui fait la demande de l’assurance vie, peut également être le bénéficiaire. L’assureur quant à lui est celui qui s’occupe de reverser les fonds émis lors de la souscription à l’assurance vie préalablement investi lorsque le risque à assurer se réalise. Le bénéficiaire est la personne à qui doit être reversée le capital une fois le risque réalisé. Toutefois, sa présence n’est pas obligatoire lors de la souscription à l’assurance vie et n’est généralement pas mise au courant de sa situation de bénéficiaire. 

Ainsi donc, l’assurance vie fonctionne de la manière suivante : un souscripteur se rend auprès d’une compagnie d’assurance dans laquelle il verse des primes et paie des frais de souscription auprès d’un assureur. Ce dernier investit les frais payés par le souscripteur afin qu’ils produisent des intérêts. Il se chargera par la suite de reverser ces intérêts au bénéficiaire qui peut varier en fonction du type d’assurance vie et du support utilisé à savoir : euros, unités de compte, multi-support. Dans le cadre d’une assurance vie en cas de vie, le contrat se termine à la date prévue si l’assuré décède. Cependant, les intérêts sont reversés aux bénéficiaires s’il s’agissait d’une assurance vie en cas de décès ou mixte.

3. Pourquoi souscrire à une assurance vie ?

Souscrire à une assurance-vie vous permet de vous protéger vous et votre famille et vous permet également de laisser à votre famille un certain capital qui lui sera reversé en cas de décès. L’assurance-vie sert aussi à couvrir vos prêts hypothécaires et personnels. Elle assure votre retraite si vous n’êtes plus assuré par votre employeur. Durant les situations financières difficiles que pourrait traverser votre famille, elle remplacera vos revenus afin de vous permettre de traverser et de maintenir votre niveau de vie durant ces moments difficiles. L’assurance-vie vous offre aussi la possibilité de mieux préparer votre succession et protège ainsi l’avenir de vos proches. 

Voilà quelques raisons pour lesquelles vous devez souscrire à une assurance-vie si vous êtes soucieux de votre futur et celui de vos proches.

4. Qui peut être éligible à souscrire à une assurance vie ?

Souscrire à une assurance vie se fait sans condition sur la personne physique. Que vous soyez une personne majeure, adulte ou personne du 3e âge, mariée ou célibataire, une personne malade ou bien portante, une femme ou un homme, vous pouvez souscrire à une assurance vie. Il n’y a aucun questionnaire médical à remplir et le versement n’est pas obligatoire pendant la durée du contrat. Donc les personnes de toutes les couches sociales peuvent souscrire sans crainte de débourser une certaine somme pendant la durée du contrat d’assurance.

5. Quels documents faut-il fournir pour bénéficier d’une assurance vie ?

Le souscripteur pour bénéficier de son assurance vie doit entreprendre une démarche qui peut s’avérer difficile car certains assureurs traînent le pas pour payer cette assurance. Ce dernier doit donc avoir sur lui un certain nombre de documents qui lui permettront d’être éligible pour pouvoir recevoir son assurance vie. Parmi ces documents à fournir nous avons :

  • L’original du contrat
  • Le relevé d’identité bancaire
  • Une copie de sa carte d’identité, une attestation d’évolution ou un acte de notoriété

Dans le cas échéant

  • Une copie du pacs, le certificat de vie commune ou concubinage
  • Une copie du jugement délivré par son tuteur dans le cas où le bénéficiaire est un majeur protégé.

Une fois ces documents présentés à l’assureur et vérifiés par ce dernier, le souscripteur pourra alors entrer en possession de son assurance vie.

6. Comment souscrire à une assurance vie ?

Lorsque vous envisagez de souscrire à une assurance vie, il est important pour vous de tenir compte des 3 étapes suivantes : 

La première consiste à choisir la compagnie dans laquelle vous voulez souscrire pour votre assurance vie. En effet il existe plusieurs compagnies en France dans lesquelles vous pouvez effectuer votre abonnement à une assurance vie. Entre autres, on distingue :

  • Les compagnies d’assurance généralistes
  • Les Banques comme la caisse d’épargne, la caisse agricole
  • Les structures mutualistes telles que la MAAF, MACIF, MMA 
  • Les mutuelles d’assurances à l’instar de la Mutualité Française, la Mutuelle professionnelle, la MGEN
  • Les sociétés d’assurances vie telles que: Axa, Aviva, Allianz
  • Les Institutions de prévoyance. Ici, il s’agit des sociétés privées. Les plus connus sont : Malakoff, Médéric, Lamondiale Etc. Il existe de nombreuses compagnies dans lesquelles vous pouvez souscrire.

Avant de faire le choix de la compagnie dans laquelle vous voulez souscrire pour votre assurance vie, il est important de faire une étude comparative afin d’avoir une idée assez claire sur la compagnie à choisir (celle qui répond à vos attentes). Il est aussi important de prendre en compte les conditions de souscription que proposent les différentes structures pour avoir une idée beaucoup plus élargie sur l’offre présentée par chaque institution.

La seconde étape consiste à choisir à quel type de support financier vous souhaitez adhérer. En effet il existe deux grands types de contrat financiers à savoir : Les contrats financiers de fonds en euros ou mono support et les contrats financiers multi support.

En ce qui concerne les contrats financiers de fonds en euros, il est important de noter que ce type de contrat financier est très apprécié des souscripteurs. En effet, cela est dû au fait qu’ici le capital apporté par l’assuré peut être investi dans son assurance vie. Il permet aussi de garantir le capital déposé et assure la capitalisation des intérêts engendrés au cours d’une année, cela grâce au mécanisme de l’effet cliquet.

Le contrat d’assurance vie multi support quant à lui est un compte d’épargne qui permet d’investir dans différents supports financiers. Son fonctionnement est assuré par une compagnie d’assurance vie. Ce contrat permet de constituer un capital par des versements programmés mais on peut également y faire des retraits réguliers. Ici il n’existe aucune limite en ce qui concerne le nombre de contrats détenus ni de versements effectués.

La troisième étape consiste à choisir le type d’assurance vie auquel vous souhaitez souscrire : Comme mentionné plus haut il existe trois types d’assurance vie : l’assurance vie en cas de vie, l’assurance vie en cas de décès et l’assurance vie mixte.

Il est très important que vous fassiez une comparaison générale des différents éléments : les compagnies, les types de contrats financiers et les types d’assurance vie afin de souscrire à un contrat d’assurance vie qui vous convient le mieux.

7. Quels sont les avantages et inconvénients d’un contrat d’assurance vie ?

Le contrat d’assurance vie accorde au souscripteur de nombreux avantages mais présente également des inconvénients.

Avantages d’un contrat d’assurance vie

Les avantages d’une assurance-vie sont nombreux. Elle peut vous permettre de financer vos projets de vie, de fructifier votre capital et d’assurer d’une certaine manière votre retraite. 

L’assurance vie permet au souscripteur de se constituer un capital sur le long terme. En effet contrairement aux livrets d’épargne défiscalisés types livret A qui n’offrent que 0,5% de capital tout en étant plafonnés, l’assurance vie quant à elle permet de profiter d’un rendement pouvant atteindre 2% lorsque vous êtes abonné à un contrat de fonds euros ou mono support et ce pourcentage est beaucoup plus élevé lorsqu’il s’agit d’un contrat multi support. 

L’assurance vie permet également d’assurer la transmission de son patrimoine notamment grâce à sa fiscalité avantageuse et la liberté qui vous est offerte pour choisir vos bénéficiaires.

Elle permet aussi de retirer son capital sans que cela n’affecte vos intérêts réalisés et vous donne la possibilité de transformer ce capital en rente viagère.

L’assurance vie offre également comme autre avantage la sécurité notamment grâce aux fonds en euros. En effet, l’argent investi est garanti année après année et même si le marché boursier est en chute. Il n’existe pas le risque des moins-values et les intérêts annuels sont définitivement acquis. Il y a également d’autres avantages tels que la disponibilité de l’argent qui permet quelques années après la souscription, les sommes investies sont disponibles. Il y a également la clémence de la fiscalité.

Inconvénients d’une assurance vie

Nous pouvons tout de même identifier quelques inconvénients dus à l’assurance vie : 

Un accès parfois limité : certains assureurs modifient les conditions des nouveaux contrats et obligent souvent les clients à payer jusqu’à 30% en unité de compte à chaque investissement dans le fonds en euros ceci dans le but de détourner ces derniers de ce fond qui leur coûte extrêmement cher.

Les frais (gestion, arbitrages, entrée) sont très élevés, les frais de gestion varient en fonction du contrat choisi. Les frais d’entrée quant à eux sont en moyenne de 1% et les frais de versement avoisinent 5% dans les grandes structures.

  • Pour un couple en situation de divorce, l’assurance vie ne fera pas obstacle à la liquidation de la communauté des deux époux. Généralement, il est nécessaire de racheter le contrat afin de partager les fonds. Cependant, lorsque le divorce et la liquidation surviennent avant la période de 8 ans, le capital sera amputé de la taxation.

8. Combien peut-on gagner dans un contrat d’assurance vie ?

La performance d’une assurance vie ne se juge pas sur un an plutôt sur une période d’au moins 3 ans. Car son rendement en fonds euros peut être de 8,1% en 3 ans, 15,4% pour une période de 5 ans, et de 28,5% sur 8 ans. 

En résumé

Une assurance vie est un contrat permettant aux personnes qui souhaitent épargner avec pour intention de bénéficier des revenus qui peuvent être un complément de retraite ou un transfert d’héritage. 

Il existe 3 types d’assurances vie à savoir : l’assurance vie en cas de vie, l’assurance vie en de décès, l’assurance vie mixte. 

L’assurance vie propose de nombreux avantages mais à également des inconvénients.

La souscription à une assurance vie se déroule en trois étapes. La première étant le choix de la compagnie dans laquelle on souhaite souscrire à l’assurance vie, la seconde étape étant le choix du support financier (contrat financier à fonds en euros, le contrat financier multi support) et la troisième étant le type d’assurance auquel on souhaite souscrire.

L’assurance vie est accessible à toutes les couches sociales, elle s’obtient sans conditionnement physique. Ce qui signifie que toute personne majeure désireuse de souscrire à une assurance vie peut le faire sans crainte d’être conditionnée. 

Note d’information

Selon les statistiques du troisième trimestre de l’année 2020 de la Banque de France, le marché de l’assurance vie représente 38% de l’épargne en France avec des encours atteignant 2.103 milliards d’euros. Ces encours ont connu une forte hausse. En effet en 1981, l’épargne des investisseurs placés sur l’assurance vie représentait 15,6 milliards d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *