Les sociétés pour le financement du cinéma et l’audiovisuel (SOFICA)

Tout savoir sur les sociétés pour le financement du cinéma et l’audiovisuel (SOFICA)

Lorsqu’on a un penchant pour le monde du cinéma, la façon la plus radieuse de lui rendre hommage est de contribuer à son essor. Si vous êtes fans du cinéma et de tout ce qui concerne l’audiovisuel, il est temps de contribuer à son évolution en investissant dans le domaine via les sociétés pour le financement du cinéma et l’audiovisuel. Vous pouvez avec un minimum de capital, investir dans le cinéma et dans l’audiovisuel. Cela vous permettra d’apporter une grande aide au cinéma que vous aimez bien, mais aussi, vous en tirerez des bénéfices et une réduction considérable dans vos impôts. Toutefois, vous devez au préalable connaître le fonctionnement des sociétés pour le financement du cinéma de l’audiovisuel, les montants à investir au maximum et minimum, les conditions de souscription, les caractéristiques, les avantages qui en découlent et certaines contraintes. Nous éclaircirons chacune des problématiques pouvant susciter en vous une inquiétude. 

Les fondements des SOFICA

Les sociétés pour le financement du cinéma et de l’audiovisuel abrégé SOFICA sont un ensemble de plusieurs actionnaires ayant pour projet d’apporter un soutien financier dans le domaine cinématographique. La toute première a vu le jour dans les années 1985. Ces sociétés n’ont qu’un seul et unique but commun, celui de développer l’industrie cinématographique tant en la qualité de la production que dans la quantité des revenus. Lorsque vous aurez investi dans une telle société, vous deviendrez instantanément un actionnaire. Et c’est ainsi que, s’en suivra une réduction d’impôt sur vos revenus. Chaque société pour le financement du cinéma et l’audiovisuel(SOFICA) doit investir chaque année 90% des fonds collectés. En ces années, vous trouverez de plus en plus des sociétés de financement du cinéma et l’audiovisuel non garanties.

Les SOFICA et la fiscalité

Lorsque vous avez acheté une part d’action dans une SOFICA pour une période de 05 ans minimum, vous obtenez pendant ce temps des réductions fiscales annuelles non-négligeables. Votre part d’investissement ne pourra aller au-delà de 18 000 euros, soit 25% du revenu net global de l’investisseur. Toutefois, le taux de réduction fiscale se fera en dépendance du montant de votre investissement et en fonction du secteur où la société enverra les fonds d’investissement :

  • 30% de réduction fiscale est le taux normal auquel vous devez vous attendre au début lorsque vous décidez d’acheter une action dans une SOFICA. C’est le taux de base ;
  • Si votre SOFICA s’engage à verser au minimum 10% de ses fonds pour financer les sociétés de production avant le dernier jour de l’année suivant, celle de la souscription, la réduction fiscale passera à 36% ; 
  • Vous pourrez avoir jusqu’à 48% de réduction fiscale dans le cas où la SOFICA engagerait 10% de ses investissements dans les sociétés de production comme précédemment énoncé et en plus de cela, la SOFICA doit fournir des investissements pour la réalisation des séries ou pour exporter les œuvres françaises à l’étranger à hauteur minimale de 10%.

La réduction d’impôt que vous aurez droit est proportionnelle au montant net que vous avez déposé à l’année précédente. Toutes les réductions fiscales ont un plafond à ne pas dépasser. Pour un actionnaire d’une SOFICA, le plafond de réduction fiscale est de 18 000 euros et 25% du revenu net global. Vous pouvez néanmoins bénéficier de ce plafond de réduction sans l’excéder, si vous avez au moins 72 000 euros comme revenus net globaux. La part minimale que vous pouvez acheter est de 5000 euros.

Vous devez également savoir qu’une fois engagé, votre part doit être conservée pendant une durée d’au moins 05 ans. Ce n’est que le 31 décembre de la 5è année que vous pourrez reprendre votre part d’engagement. Cela fait que certains investisseurs peuvent faire jusqu’à 5 an 6 mois avant de résilier. Il est possible que votre engagement soit prolongé, mais seulement à 10 ans au plus.

Quelques SOFICA de renom

Nombreuses sont les SOFICA que nous pouvons vous conseiller. Celles qui ont pu se distinguer avec un palmarès impressionnant en 2020 sont les suivantes : 

  • CINEAXE 3 : Cette société possède un montant agréé en 2020 de 3 800 000 euros et la part d’investissement non adossée est de 70%. La part d’investissement à destination de la production indépendante au sein des investissements non adossés quant à elle est de 100%. Pour les investissements vers des films aux devis inférieurs à 08 millions d’euros, le taux est de 70%. En faveur du secteur audiovisuel, la part est de 10%, pour les films au seuil proposé par la société, on a 40%<4,5 millions et pour les premiers et deuxièmes films, la part d’investissement était de 30%. Ses sociétés d’adossements pressenties sont : Ad Vitam, Les Films Pelléas, Chi-Fou-Mi productions, Empreinte Digitale, Playtime ;
  • CINECAP 5 : Avec un montant agréé de 4 millions d’euros, sa part d’investissement non adossé est de 7,2%, 93% était destiné à la production indépendante au sein des investissements non adossés, 85% pour des films au devis inférieurs à 8 millions d’euros, concernant les films dont le devis est inférieur au seuil de la SOFICA, la part est de 50%< 5 million d’euros. Ses sociétés d’adossement pressenties sont : Epithète Film, Elzévir Films, SBS Films, Les Films Pelléas, Vendôme Production, Jerico, Albertine Production, Les films d’ici, UGC images, Archipel 35 ;
  • CINEMAGE 16 : Son montant agréé est de 10 000 000 d’euros. La part d’investissement non adossés est de 72,5%, pour la production indépendante au sein des investissements non adossés, c’est 95% et la part des investissements des premiers et deuxième films était de 50%. Ses sociétés d’adossements pressenties sont Xilam Animation, Quad/Mitico, Les Films Pelléas, Agat Films & Cie/Ex Nihilo, etc.
  • CINEVENTURE 7 : elle a un montant agrée de 3 850 000 euros, 65% des parts non adossés, 100% de part était pour la production des films au sein de investissements non adossés et 80% pour les films au devis inférieur à 8 millions d’euros et 30% pour les premiers et deuxièmes films. Ses sociétés d’adossements pressenties sont : Le pacte, Federation Entertainment, Producteurs indépendants ;
  • COFIMAGE 33 : Son montant agréé est de 5 470 000 d’euros et la part d’investissement non adossée est de 65% en 2020. La part d’investissement en direction de la production indépendante au sein des investissements non adossés était à 90%. Pour les investissements des films au devis inférieur à 8 millions d’euros, c’était à 70%, avec 25% dans le secteur de l’animation. Les sociétés d’adossement pressenties sont : Nord-ouest Film, Les Films du Kiosque, Dharamsala, Cyber Group Studios, Media Participants, Authentic Prod.

Les contraintes et avantages d’un investissement via une SOFICA

Lorsque vous décidez de lancer votre capital dans le domaine du cinéma et l’audiovisuel via une SOFICA, de grands avantages s’ouvrent à vous. Cependant vous n’êtes pour autant pas épargné des mauvaises surprises.

Parlant d’avantages, en investissant via une SOFICA, vous avez l’occasion de soutenir de nombreux talents à poursuivre leurs rêves. Vous participerez à l’essor du cinéma dans votre pays, vous pourrez vous faire d’énormes bénéfices à la fin de la durée de votre engagement et surtout le meilleur est que vous aurez droit à une réduction considérable sur vos impôts (défiscalisation), cela d’un taux variant de 30% à 48% de votre investissement. C’est un domaine d’activité où vous pouvez acheter une part d’action très moins (5000 euros) chère par rapport à d’autres.

Pour ce qui est des contraintes, en vous engageant comme actionnaire dans une société pour le financement du cinéma et l’audiovisuel, vous devez vous attendre à :

  • Aucune garantie de retour de votre capital investi : En effet, lorsque vous avez opté pour une SOFICA non-garantie, il peut arriver que votre capital ne vous soit intégralement pas restituable à la fin de la période d’engagement. Les SOFICA garanties sont de moins en moins proposables depuis 2010 ;  
  • L’impossibilité d’obtenir une somme quelconque de la SOFICA avant la fin de votre engagement : tant que vous n’êtes pas au terme de votre engagement, la société ne vous donnera aucun montant d’argent quelle que soit la difficulté dans laquelle vous vous trouvez. Vous devrez attendre 5,5 ans max ou 10 ans minimum avant d’entrer en possession de votre argent sauf dans le cas où vous mourrez ;
  • Un faible rendement : En effet, ce domaine d’activité n’est pas toujours fructueux. Lorsque vous y investissez, il ne faut pas vous attendre à de gros bénéfices, car des fois, votre capital peut vous échapper.

Investir dans le cinéma est une très bonne opportunité saisissable par tous au prix de rien. 5000 euros de capital sont largement suffisants pour vous acheter une part d’action dans une société pour le financement de l’audiovisuel. Un tel engagement vous donnera non seulement un rendement au bout de 5,5 ans minimum ou 10 ans maximum, mais aussi, vous bénéficierez toute la durée de votre engagement d’une réduction d’impôt allant de 30% a jusqu’à 48% en fonction de votre investissement et du secteur où la SOFICA chemine l’investissement. Bien qu’un tel investissement soit très risqué avec aucune garantie de retrouver son capital après le délai d’engagement, nombreux sont les SOFICA qui ont tout de même réussi à avoir un bilan de taille en 2020. Pour ceux qui veulent investir dans le cinéma et l’audiovisuel, vous savez désormais à quoi vous attendre, comment procéder et vers qui vous référer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.